N123. Galerie Noir

Sébastien Gayraud
N123. Galerie Noir
ISBN-13: 978-1-61227-878-0
256 pages - 20 euros

illustration: Mandy

La Galerie Noir se jouait de toute logique, se reconstruisait en permanence, abolissant la pièce précédente pour lui en substituer une suivante aux règles toujours plus tordues. Elle avait son évolution propre, en accord avec les pensées du Voyeur, décor mutant se modifiant en fonction de ses propres connexions synaptiques, contrôlant son esprit, fusionnant avec lui pour le reconfigurer à sa guise. Elle lui donnait tout ce qu'il avait envie de voir, exauçait ses fantasmes, lui dévoilant à chaque fois une nouvelle facette, des œuvres inconnues, des endroits cachés. Chaque image lui apportait une nouvelle dose de plaisir et de souffrance.

Nous nous élevons et nous sommes partout.

Nous sommes les morts dispersés.

Atomisés.

Et je resterai en toi.

Je suis ce que tu es. Je suis toi.

Je serai toujours toi.

Car je suis le Voyeur.

Professeur de cinéma, Sébastien Gayraud s'est fait connaître en 2010, en co-signant avec Maxime Lachaud Reflets dans un œil mort, un livre-somme aujourd'hui introuvable consacré au cinéma mondo et aux films de cannibales. Puis, en 2015, il publie une étude sur Joe d'Amato chez Artus Films et un premier roman, Caméra Obscura, aux Éditions Camion Noir.

Habitué des revues Violences et GoreZine, Sébastien a été choisi pour clôturer le sommaire de l'anthologie Dimension Violences, parue en septembre 2018 dans la collection Fusée de Rivière Blanche. Grâce à Galerie Noir, il prolonge ses expériences apocalyptiques en livrant une mosaïque labyrinthique de « romans condensés » aussi fascinante que vertigineuse.