N35. Requiem pour Âmes d'Ombre

Jean-Michel Archaimbault
Noire 35. Requiem pour âmes d'ombre
ISBN-13: 978-1-61227-066-1
236 pages

illustration Daniele Serra

"La Fée Noire... Un vrai cancer mental !
Des ondes négatives et destructrices émanaient de ce monstre. Des vagues de terreur pure, glaciale, paralysante.
L'homme en était arrivé à un point que je ne connaîtrais jamais. Il ne savait plus sortir de l'impasse dans laquelle, en jouant, je l'avais conduit à s'enfermer. Il avait essayé de fuir en composant des images transfigurées, abstraites, pour tenter d'y voir plus clair en lui-même. Mais il n'en avait que replongé, et plus profond encore."

Soudain, l'été 1989. L'été d'incertitude…
Il peut suffire d'un rien à des hantises oubliées et à des fantasmes enfouis pour remonter à la surface. Alors, un désir inaccessible exige son aveu. Des rêves sûrement cryptés imposent leur récit. Des lieux connus depuis l'enfance demandent à se dévoiler dans le prisme d'un imaginaire parfois traumatique. L'envie de fuir n'importe où, hors du monde, cherche à s'exprimer dans toutes les nuances de l'angoisse ou de l'étrange. Puis tout un équilibre menace de se rompre.
Mais quel sera le terme de ce voyage au bout de la nuit ? Les ténèbres des abîmes, ou un chant de REQUIEM POUR ÂMES D'OMBRE... ?

Après Seentha, son space opera wagnérien, flamboyant et désespéré, voici Jean-Michel Archaimbault "plus noir que vous ne pensez" dans un tout autre registre.
Quinze textes de fantastique intimiste, sans monstres ni horreurs tangibles, où démons et merveilles surgissent de l'inconscient profond. Quinze perspectives ouvertes sur la fascination ou le vertige...

PREFACE D'ANNE DUGUËL.

Table des Matieres:
Préface d'Anne DUGUËL
Les jeux d'une âme d'ombre
La faute aux fusées
Les angles interdits
La fraternité de Molua
Dix de la masse critique
L'appel
Branwyn
Aux jardins des fées
Errer, la nuit
Lady d'Arbanville
Les filles d'Orlamonde
Krynn
Wuellig
Requiem pour âmes d'ombre
Annexe : Une Académie pour Perry Rhodan

lisez un chapitre

Ils ont écrit...


"un joli recueil, illustration attachante de la facette fantastique de Jean-Michel Archaimbault. "
Maestro
Wagoo

C'est avec quelque retard -- et vous m'en voyez fort confus -- que je réponds à l'envoi de votre recueil de nouvelles au titre si magnifique. Mais ce délai m'a permis de mieux en savourer l'extrême originalité, l'envoûtante atmosphère. J'admire particulièrement votre imprégnation du paysage aquitain, votre façon si intense de le rendre -- tout à l'opposé d'un "décor" -- tel un personnage à part entière. Vous l'évoquez avec une puissance qui dépasse le pictural pour atteindre au visionnaire.
Michel Suffran

Quant à "Requiem pour âmes d'ombre", recueil de textes relevant de la littérature fantastique, sans monstres ni horreurs tangibles, mais où démons et merveilles surgissent de l'inconscient profond, il peut se lire comme la biographie d'un adulte en pleine crise introspective où, issu de son enfance, son fantastique se nourrit des pulsions de l'homme mûr. Une dualité qui donne à son oeuvre toute sa puissance d'émotion.
Sud-Ouest

un joli recueil, illustration attachante de la facette fantastique de Jean-Michel Archaimbault.
Wagoo

Plongez dans ce récit au style remarquable. Vous en ressortirez « émerveillé »
Dominique Rocher

Ces récits sont plaisants à lire, tant pour leur diversité que pour leur style... Pour ceux qui ne connaissent pas cette facette de Jean-Michel, n'hésitez pas à la découvrir rapidement.
Fantastinet

Ce qui frappe dans absolument tous les récits, c'est la très belle et précise écriture de Jean-Michel Archaimbault qui sert à merveille les thèmes abordés. En fait l'écrivain en racontant ses rêves où l'étrange et le merveilleux dérapent souvent dans la peur, réinterprète et finalement crée ses propres légendes. L'ensemble est très convaincant et j'ai vraiment aimé ce livre tout en découvrant cet auteur dont je suivrai désormais de près les futures parutions.
Fantasio