N48. Les Poussières de l'Aube (Susylee 1)

Cathy Coopman
Noire 48. Les Poussières de l'Aube (Les Chroniques de Susylee, Tome 1)
ISBN-13: 978-1-61227-167-5
328 pages

illustration Nathy

24 mars 2012. C'est mon anniversaire ce soir. J'adore les anniversaires. Enfin, j'adorais avant, aujourd'hui je n'en suis plus aussi certaine, les temps changent et mes envies évoluent. Toujours est-il que celui-ci est particulier : je fête mes 102 ans !

La belle et jeune Susylee se réveille un soir sans aucun souvenir d'une vie d'avant. Un homme au teint pâle se présente comme son tuteur. Il va l'aider à composer avec sa nouvelle vie de vampire en suivant à la lettre les multiples règles liées à sa toute récente condition. Un parcours initiatique et chaotique de près de cent ans qui va redonner sens à son existence.

Après une enfance en Ecosse, pays qu'elle chérit et qui l'inspire puis une licence de cinéma, Cathy Coopman débute sa carrière comme scripte sur des courts-métrages, avant de devenir productrice déléguée au sein de la société 5ème Planète. Les poussières de l'aube, le tome 1 des Chroniques de Susylee est sa première entrée dans le monde de la littérature.

lisez un chapitre

Ils ont écrit...

Ce roman est un véritable bijou littéraire ! En plus de nous faire revivre certains faits historiques importants, il nous fait voyager vers diverses destinations de notre belle planète. C'est avec le coeur lourd que j'ai du fermer cette histoire lorsque le dernier mot c'est évanoui dans mon univers livresque... Je vous recommande donc de découvrir l'univers fascinant mais également très romantique de ce roman.
Frogzine

un roman intéressant et sympathique
Lire ou Mourir

...nous laisse constamment dans une envie d'en savoir plus. On a du mal à quitter notre lecture...
Vampirisme

LES POUSSIÈRES DE L'AUBE est un roman passionnant, plein de mystère, qui se dévore...
Fantasio

L'auteure a une très belle plume et son écriture est fluide et elle a su me captiver tout le long de ma lecture.
Etincelle Magique

une lecture captivante qui mérite d'être découverte, en attendant la suite des aventures de Susylee.
Welov'lit

Si par son titre et son sujet, Les Poussières de l’aube n’est pas sans évoquer l’excellent Les Vestiges de l’aube de David S. Khara, paru dans la même collection, le ton choisi par l’auteure (voir la différence de perception sur le personnage de Lincoln) et l’accent mis sur l’histoire d’amour entre Soriel et Susylee, romantique en diable, rapproche davantage ce livre du courant de la bit-lit, sans pour autant que la lecture en soit désagréable, loin de là !
Wagoo

Ce livre devrait avoir une suite, et nous attendrons avec impatience cette nouvelle perle (de sang !).
ElBib

Dès les premières pages j'ai beaucoup aimé l'originalité du texte.
carnet d'une fildeferiste