Les Survivants de l'Humanité

J.-M. et Randy Lofficier
2002. Les Survivants de l'humanité
ISBN-10: 1-932983-24-4
ISBN-13: 978-1-932983-24-1
248 pages

Illustration: Grillon

Loin dans le futur, après la Guerre d'Extermination, la race humaine se terre dans de vastes abris souterrains, menacée par les tentacules de Kérébron, le super-ordinateur qui contrôle désormais la Terre.

A la surface de la planète, des communautés isolées de Mutants mènent également un combat sans espoir pour la survie de l'espèce.

Le jeune bioélectronicien Rob More entreprend une quête désespérée pour vaincre la Machine. Mais au cours de celle-ci, il va découvrir qu'un ennemi, plus insidieux encore que Kérébron, poursuit dans l'ombre une autre guerre. Toute l'Histoire n'est-elle qu'un mensonge ? Quel est le secret de Kérébron ? Et More arrivera-t-il, au terme de son périlleux voyage, à libérer LES SURVIVANTS DE L'HUMANITE...

lisez un chapitre

Ils ont écrit

"Placé sous le signe des quatre A, Anticipation, Action, Aventures et Amour ... ce roman s'inscrit non seulement comme un hommage à la collection Anticipation mais également à quelques maîtres dont Pierre Barbet ... Mais ce roman ne se contente pas de témoigner respect et culte, c’est aussi une parabole sur l'avenir, sur la prépondérance de plus en plus omniprésente de la machine sur l'homme... Une réussite qui devrait en appeler d’autres et l'on souhaite longue vie à la collection Rivière Blanche."
Paul Maugendre
Mauvais Genres

"Un bon moment en perspective qui plongera les fans d'anticipation dans des méandres de nostalgie et permettra au plus jeune de découvrir un genre à part entière."
Fantastinet

"Les Survivants... se laisse lire avec grand plaisir et développe un grand nombre d’univers qui ne sont pas sans rappeler les réussites de Jack Vance.... Au final, un bon roman de SF qui ne prétend en rien révolutionner la littérature ... mais procure suffisamment de plaisir pour que l’on en espère une suite, la fin restant ouverte à tous les possibles."
Stephane Pons
Yozone

"Ce qui fonctionne à la perfection, c'est la mécanique fort bien huilée de l'intrigue, qui happe et retient notre attention. D'un rebondissement à l'autre, d'une rencontre à l'autre, Rob More surmonte des défis, en apprend plus sur le monde qu'il croyait connaître et obtient les moyens d'aller jusqu'au bout de sa mission... La force de l'écriture, c'est surtout de tenir le rythme initial et de savoir nous mesurer les révélations des forces en présence."
Jean-Louis Trudel
Liste SFF

"...Cela fleure bon Anticipation et les années 70. ... facile et agréable à lire... La nostalgie fonctionne bien.."
Jerôme Vincent
ActuSF

"On se laisse vite entraîner par une avalanche de rebondissements incroyables et on lit ce roman d'une traite, avec une naïveté amusée. Exactement comme on dévorait naguère ces bons vieux Fleuve qui, tout discutables qu'ils étaient parfois, avaient au moins le mérite de distraire un public dont une partie s'est probablement tournée depuis vers d'autres genres."
Pascal Patoz
Galaxies No. 35, hiver 2004-2005

"Un instant, on a la tentation de se dire « c'est vieux et dépassé », mais il est trop tard : la magie opère. Comme vous en avez déjà lu bien d'autres, vous savez que le héros triomphe toujours et vous pouvez pronostiquer les épisodes, les rencontres, mais tout en vous laissant porter par le récit, avec le sourire supérieur de celui qui est dans le secret des dieux. Et de fait, les Lofficier ne se privent pas d'accumuler les mystères, de multiplier les surprises..."
Noe Gaillard
Noosfere

"Voilà un vibrant hommage aux romans de science-fiction français d'antan... De défis en exploits héroïques, l'attention du lecteur ne faiblit jamais...."
Olivier Delcroix
Le Figaro

"Du mystère, de l'action, de l'aventure... tout est réuni pour passer un sacré bon moment de lecture tout en entretenant une petite nostalgie pour cette forme de science-fiction venue en droite ligne des années 60 et 70."
Fantasio

ce Paris reconstitué un vrai bonheur... Ce roman se veut une mise en garde contre l'abus de technologie, et en cela, il touche au but... La fin de l'histoire est quant à elle plutôt bien amenée...
Papillon dans la Lune